Prêt personnel entre particulier, ce qu’il faut vérifier avant de s’engager

Pour tout besoin d’argent, le recours au crédit est devenu ordinaire. Le prêt entre particuliers devient de plus en plus courant puisque c’est facile à obtenir. Cependant, pour assurer la pérennité de ce type de crédit, prêteur et emprunteur doivent être vigilants.

Effectivement, certaines précautions doivent être prises pour éviter tout éventuel problème. Bien que ce genre d’emprunt soit vu comme un simple arrangement entre les deux parties, des mesures doivent être prises.

Normalement, lorsque le montant fourni dépasse les 760 euros, l’accord entre les deux parties doit être formalisé, c’est-à-dire déclaré officiellement. Le prêt entre particuliers est légal. Généralement, les deux parties sont libres de convenir des conditions qui les arrangent. Toutefois, certaines conditions propres aux prêts classiques des banques doivent être prises comme référence.

La formalisation

L’enregistrement de ce prêt peut s’effectuer des façons suivantes :

  • un contrat sous-seing privé
  • enregistrement auprès du service d’impôt
  • acte notarial réalisé auprès d’un notaire

L’emprunteur peut établir une reconnaissance de dette. L’autre manière de procéder consiste en un contrat signé et daté. Pour que ce contrat soit valable, il faut que le montant soit bien mentionné dedans, écrit à la main, en lettres et en chiffres. L’absence de cette mention équivaut à la nullité du contrat.

Les conditions

Même si le prêteur peut appliquer son propre taux d’intérêt, ce dernier ne doit pas dépasser celui des banques classiques. A part ce taux d’intérêt, le contrat doit contenir les informations concernant les deux parties, le montant, le taux, le délai, et le remboursement.

Éviter les arnaques

Bien que ce soit souvent l’emprunteur qui fait des faux pas, d’où la nécessité d’un contrat en bonne et due forme, il est également possible que certaines personnes, se faisant passer pour des prêteurs proposent des offres alléchantes, alors que ce ne sont que des arnaques.

Ainsi, il ne faut pas se précipiter sur ces offres, notamment lorsque le soi-disant prêteur demande de l’argent, sous quelque forme que ce soit. Ces arnaqueurs utilisent souvent le web pour trouver leur proie.